SPECIAL SECTIONS

CAHIERS SPÉCIAUX

​​​​​​Accueil      Emplois      Nécrologie      Annonces      Archives      Photos      Abonnement      Publicité      Qui sommes-nous      Contactez-nous

Share with friends

Volunteer Week 2019

Parade of Lights
Parade du Pere Noël

Retrospective 2018

L’hôpital de NO reçoit une grosse part du financement pour la réfection des hôpitaux ontariens

Students who make a difference

Shop Local 

Financial Guide 2019

International Women's Day 2019

1968

Le 22 janvier, le ministère ontarien de la Santé et des Soins de longue durée a révélé que l’Hôpital général de Nipissing Ouest recevrait une bonne part des 175 millions de dollars investis pour «des rénovations, des réparations et des travaux d’entretien urgents» dans 128 hôpitaux à travers la province. En effet, l’hôpital local recevra beaucoup plus que les autres hôpitaux dans le district, même l’hôpital régional à North Bay.

L’Hôpital général de Nipissing Ouest touchera 2 835 994, alors que le Centre de santé régional de North Bay recevra 517 953$, et l’hôpital de Mattawa n’était même pas sur la liste.

Selon la vice-première ministre et ministre de la Santé et des Soins de longue durée, Christine Elliott, «ce financement aidera à faire en sorte que les hôpitaux de tout l’Ontario peuvent faire les rénovations, les améliorations et les travaux d’entretien requis pour que les patients puissent accéder aux soins fiables et de qualité qu’ils s’attendent à recevoir et qu’ils méritent.» 

La directrice générale de l’Hôpital général de NO, Cynthia Desormiers, dit que l’âge du bâtiment explique la répartition des fonds plus favorable au Nipissing Ouest qu’à North Bay, où l’hôpital est une construction récente nécessitant moins de travaux d’infrastructure.

«L’Hôpital général de NO, comme tous les hôpitaux en Ontario, est responsable d’assurer que l’institution soit en bon état physique au moyen d’une bonne planification à long terme des ressources capitales. Chaque année, l’HGNO soumet une demande au Fonds pour le réaménagement de l’infrastructure du système de santé (FRIS),» dit Mme Desormiers. Elle ajoute qu’il y a dix ans environ, l’hôpital avait participé au Programme d’évaluation de l’état des installations (PEEI), qui a vu une équipe d’ingénieurs évaluer l’état du bâtiment et de ses systèmes. L’évaluation a permis d’identifier les améliorations requises pour garder l’édifice de 40 ans en bon état. Les hôpitaux ontariens soumettent leur demande de financement à leur Réseau local d’intégration des soins de santé (RLISS), qui utilise les résultats du PEEI pour faire des recommandations au ministère. Ainsi, même si la récente subvention semble extraordinaire, elle fait partie d’un plan à long-terme pour moderniser le vieil hôpital.

«Au cours des derniers dix ans, en suivant un Plan capital sur dix ans approuvé par notre conseil de direction, nous avons travaillé à remplacer et renouveler plusieurs systèmes et structures installés en 1977 au moment de la construction originale de notre hôpital. Notre Plan capital, qui représente 1 million de dollars par année, doit couvrir plusieurs types d’amélioration et d’équipement. Malheureusement, cette somme n’est pas suffisante pour combler tous les besoins de l’hôpital. En 2016-2017, nous avons demandé une subvention exceptionnelle, en plus de notre demande régulière au FRIS, pour remplacer notre vieux toit. Nous avons réussi à obtenir ces fonds exceptionnels. En 2017-2018, nous avons demandé et reçu des fonds réguliers du FRIS ainsi que des fonds exceptionnels pour aider à remplacer notre système de chauffage, de ventilation et de climatisation (CVC), vieux de 40 ans.»


...Pour en savoir plus, cliquez ici

Célébrons la Francophonie