1968

Share with friends

Winter Home Guide
Winter Home Guide
Winter Home Guide
Winter Home Guide

SPECIAL SECTIONS

CAHIERS SPÉCIAUX

La COVID-19 continue ses ravages et les restrictions durcissent

Les experts avaient prédit que la deuxième vague de COVID-19 serait pire que la première, et cette réalité s’est manifestée dans le Nipissing Ouest au début 2021.

Le Groupe de contrôle des urgences de Nipissing Ouest a annoncé le 8  janvier qu’il y avait des cas de COVID-19 dans la communauté, prouvant que cette région n’est pas à l’abri de cette pandémie dévastatrice.

Il a fallu 9 mois avant que le district de Nipissing-Parry Sound cumule 100 cas positifs, mais après avoir atteint ce chiffre le 18 décembre, le nombre a presque doublé en un seul mois, grimpant à 185 au 19 janvier. Seulement 5 de ces cas demeuraient «actifs»; les autres personnes atteintes sont maintenant rétablies.

Comme résultat de la hausse alarmante de cas en Ontario, le sommet atteignant 4249 cas en un seul jour le 8 janvier, le gouvernement provincial a imposé un ordre de confinement plus sévère le 14 janvier. Ajoutant aux mesures de confinement entrées en vigueur le 26 décembre, le nouvel ordre restera en vigueur jusqu’au 12 février au moins, et pourrait être prolongé au besoin. Il impose aux résidents ontariens de rester à la maison sauf pour des travaux ou courses essentiels ou des urgences ou rendez-vous médicaux. Les commerces, déjà très restreints, le sont encore plus.

Le nouveau décret autorise les autorités à sévir en cas de non-conformité; les policiers et les agents municipaux peuvent imposer des amendes allant jusqu’à 750$. Or, la Police provinciale de l’Ontario a émis une déclaration indiquant qu’elle allait concentrer ses efforts sur une surveillance dans les commerces et restaurants et répondre aux plaintes du public ainsi qu’à tout rassemblement extérieur de plus de 5 personnes. «En l’absence d’une plainte ou autre motif d’intervention, les agents ne vont pas arrêter une personne ou un véhicule arbitrairement, et ne vont pas entrer dans une demeure pour vérifier si l’ordre est respecté,» assurait la PPO par voie de communiqué.

Malgré l’ordre de confinement, les écoles du Nord de l’Ontario ont ouvert leurs portes aux élèves le 11 janvier tel que prévu précédemment, alors que les écoles du Sud restent fermées. Lors d’une session de questions et réponses tenue en ligne le 8 janvier, le Médecin-hygiéniste en chef du Bureau de santé de Nipissing Parry Sound, le Dr Jim Chirico, a été assailli de questions à ce sujet. «Je comprends que ça puisse porter à confusion lorsque nous disons restez à la maison et sortez seulement pour des raisons essentielles,» a-t-il reconnu. «Je crois que l’école est essentielle au bien-être physique et social de nos élèves… Jusqu’à présent, le bureau de santé n’a vu aucune transmission de COVID-19 dans les écoles secondaires ou élémentaires de notre district. Il n’y a eu aucune éclosion et l’environnement scolaire n’a contribué à aucune propagation communautaire du virus. Compte tenu du taux d’infection et des mesures de prévention actuels, le retour à l’école ne présente pas un grand risque. Ceci veut dire que les avantages d’un apprentissage en salle de classe l’emportent sur les risques à ce moment-ci. Cependant, nous continuons à surveiller la situation de près. Si les circonstances changent, nous allons adapter nos mesures en conséquence.»


...Pour en savoir plus, cliquez ici

​​​​​​Accueil      Emplois      Nécrologie      Annonces      Archives      Photos      Abonnement      Publicité      Qui sommes-nous      Contactez-nous