1968

Winter Home Guide
Winter Home Guide
Winter Home Guide

La terre contaminée s’avère profitable pour la ville

En effet, dans son budget, SENO avait prévu seulement 30 000$ en recettes pour la réception de terre contaminée, mais il a fini par percevoir 207 795$ pour avoir accepté de la matière venant du sol assaini de la Première nation Wausauksing.

Jason Sullivan, gérant de SENO, explique que le dépotoir de Nipissing Ouest est autorisé à accepter un montant fixe de terre contaminée chaque année, et cette matière n’est pas néfaste même si elle ne pas peut servir comme remblai dans le secteur résidentiel. Il précise que la terre contaminée rapporte un revenu important et peut servir de remblai au dépotoir, après avoir été laissée à l’air libre pendant un an.

Or, le montant que les dépotoirs peuvent accepter varie d’année en année. «Ainsi, lorsque nous recevons beaucoup de terre contaminée dans l’année, nos revenus grimpent, mais c’est impossible à prévoir d’année en année donc nous ne pouvons pas mettre une somme exacte au budget, alors nous estimons toujours bas,» souligne M. Sullivan.


...Pour en savoir plus, cliquez ici

​​​​​​Accueil      Emplois      Nécrologie      Annonces      Archives      Photos      Abonnement      Publicité      Qui sommes-nous      Contactez-nous

Share with friends

Winter Adventure Guide

SPECIAL SECTIONS

CAHIERS SPÉCIAUX

Le service de gestion des déchets n’a pas toujours été profitable pour la municipalité, mais il a certainement rapporté gros l’an dernier grâce au dépôt d’une quantité importante de terre contaminée.

Services environnementaux de Nipissing Ouest (SENO) a terminé l’année 2019 avec un surplus accumulé de 910 577$, dont 219 978$ venant de revenus gagnés dans l’année même. C’est le vérificateur Dan Longlade, de Baker Tilly, qui a annoncé ces résultats lors de l’assemblée annuelle de SENO le 16 novembre. L’AGA est normalement tenue au mois de juin, mais elle a dû se tenir virtuellement au mois de novembre cette année, à cause de la pandémie.

M. Longlade a expliqué que le surplus «est lié aux recettes générées dans l’année, la plupart venant de la réception de terre contaminée ainsi que des hausses des frais d’utilisation et de collecte d’ordures… Vous avez reçu beaucoup de terre contaminée pendant l’année, ce qui a donné un revenu important. Cela n’arrive pas chaque année.»