1968

Share with friends

La ville écarte l’idée d’acheter et développer l’ancienne plage du parc Dutrisac

Winter Home Guide
Winter Adventure Guide

SPECIAL SECTIONS

CAHIERS SPÉCIAUX

Winter Home Guide

L’idée d’acheter une partie de l’ancien terrain du parc Dutrisac pour en faire une plage publique ne se concrétisera pas, car le conseil municipal a décidé de ne pas poursuivre le projet.

Alors que les membres du conseil ont vanté les mérites de l’idée, proposée par le résident Stuart Seville, une majorité jugeait le coût d’achat et de transformation du terrain trop onéreux. Il s’agit de deux parcelles de trois acres chacune environ, au zonage commercial, le long du chemin Pierre au bord du lac Nipissing. Le propriétaire privé en demande 399 900$ pour chaque terrain. Le coût de transformation du site en parc public n’a pas été évalué.

«C’est une excellente idée, par contre à cause des enjeux financiers et des besoins, d’autres priorités ont pris le dessus,» de dire la mairesse Joanne Savage pour résumer la position du conseil.

La question était à l’ordre du jour de la réunion du 17 novembre, et M. Seville était déçu de voir les élus écarter même la possibilité de faire une étude de faisabilité afin de pouvoir ensuite attirer des subventions d’autres niveaux de gouvernement.


Winter Home Guide

«Je voulais juste qu’ils soient ouverts et favorables à l’idée,» dit-il. «Si la ville avait eu l’argent, cela aurait été super, mais j’imaginais plutôt un investissement de plusieurs niveaux de gouvernement, et peut-être même des investissements privés ou corporatifs. Par contre, il fallait que la ville se montre au moins ouverte au projet.»

Pendant la réunion, quelques conseillers ont réitéré les arguments de M. Seville, voulant que la ville manque une belle opportunité de profiter de sa proximité au lac Nipissing. Certains ont recommandé une étude de faisabilité, mais la majorité n’a pas suivi.

«Nous pourrions l’examiner d’un point de vue faisabilité pour voir si c’est au moins envisageable, et si c’est le cas, au moins nous aurions un accès public au lac,» de dire le conseiller Dan Roveda. «Comme l’a dit [le conseiller Chris Fisher], nous ne vantons pas les avantages d’avoir un magnifique lac juste ici. Nous n’en profitons pas.»


...Pour en savoir plus, cliquez ici

​​​​​​Accueil      Emplois      Nécrologie      Annonces      Archives      Photos      Abonnement      Publicité      Qui sommes-nous      Contactez-nous