Les élèves manifestent contre les changements en éducation

​​​​​​Accueil      Emplois      Nécrologie      Annonces      Archives      Photos      Abonnement      Publicité      Qui sommes-nous      Contactez-nous

Plusieurs élèves des écoles secondaires Franco-Cité et Northern ont quitté la salle de classe pour manifester contre les coupures en éducation le jeudi 4 avril. On voit ici un groupe de Franco-Cité crier son mécontentement le long de la rue Main.

Business Awards ​2019

Spring Home Guide ​2019

Les Filles d’Isabelle à Sturgeon Falls : 75 ans d’Unité, Amitié, Charité

Share with friends

CIL 2019 IPM

Ready to Roll 2019

Back to school 2019

La rentrée scolaire

1968

Retrospective 2018

SPECIAL SECTIONS

CAHIERS SPÉCIAUX

Graduation 2019

 ​​Fête du drapeau

franco-ontarien

Chants et cris de ralliement résonnaient dans les rues de Sturgeon Falls l’après-midi du 4 avril, lorsque des centaines d’élèves des écoles secondaires Franco-Cité et Northern ont quitté la salle de classe pour manifester contre les changements en éducation imposés par le gouvernement provincial de Doug Ford.

Les élèves se joignaient à une initiative étudiante d’envergure provinciale, organisée par des jeunes au moyen des réseaux sociaux, dont un compte Instagram attirant près de 20 000 adhérents et une pétition en ligne qui fait déjà environ 80 000 signatures. Les principaux griefs des jeunes : une réduction du nombre d’enseignants et d’aide éducateurs qui pourrait nuire à l’instruction et menacer les sports et les activités parascolaires; des classes plus nombreuses; des cours en ligne obligatoires; des changements au curriculum lié à l’éducation sexuelle; des coupures aux programmes d’arts et aux services spécialisés pour les élèves atteints d’autisme.

Le président du conseil étudiant de Franco-Cité, Denver Kitching, s’est dit fier de l’engagement démontré par les élèves. «Un étudiant de North Bay a communiqué avec moi par réseau social, et m’a demandé si j’étais au courant de l’initiative. Je l’ai apporté au conseil étudiant et nous sommes vite embarqués,» dit-il, soulignant que le personnel scolaire n’était pas impliqué dans ce processus.

...Pour en savoir plus, cliquez ici