Winter Home Guide
Winter Home Guide

Mitch Gagnon retourne au combat en force

Mitch Gagnon (3e de la gauche) célèbre son retour au combat UFC avec son équipe d’entraîneurs, (g. à d.) Rory McDonnell, Richard Nancoo et Lyndon Whitlock, après un match serré contre l’Américain Matthew Lopez à l’évènement UFC 206 au stade Air Canada Centre à Toronto le 10 décembre.

1968

Share with friends

SPECIAL SECTIONS

CAHIERS SPÉCIAUX

Winter Home Guide

par Suzanne Gammon
Tribune


Le chemin du retour a été long et tortueux, mais Mitch Gagnon est revenu à la ligue de combat UFC plus fort et habile que jamais, épatant ses admirateurs lors de l’évènement UFC 206 au stade Air Canada Centre à Toronto le 10 décembre.


Natif de Sturgeon Falls et résident de Sudbury, Gagnon n’avait pas combattu depuis 721 jours, après avoir subi une déchirure d’un ligament du genou suite à un combat en décembre 2014 au Brésil. Il était déjà impatient de se reprendre après cette perte contre un ancien champion des poids coq, Renan Barao, à la troisième ronde. Cependant, il a fallu qu’il prenne patience, se donnant le temps de guérir et reprendre l’entraînement. Ce temps s’est étiré encore plus que prévu lorsqu’il s’est déchiré le ménisque parce qu’il se poussait trop fort.


«C’était vraiment dur,» reconnaît Gagnon, avouant qu’il était trop obsédé par son entraînement. Ce qui l’a «sauvé» d’une blessure plus grave en lui inculquant de la patience, c’est sa fille – car il est devenu papa pendant son arrêt. «Ce sport, c’est ma passion mais je suis plus centré et j’ai une vie plus équilibrée maintenant. [Être père], ça m’a changé c’est certain. Honnêtement, je pense que mon approche envers l’entraînement est meilleure, et ça m’a rendu un meilleur athlète.»


Grâce à cette nouvelle approche, Gagnon a retrouvé toute sa force et sa forme. «Je me sens rétabli à 100% maintenant,» dit-il. C’était évident samedi lorsqu’il se mesurait à un combattant redoutable. L’Américain Matthew Lopez est plus grand que Gagnon, avec un rayon d’atteinte plus grand, et il a été champion national américain et entraîneur de lutte. Sept de ses huit victoires ont été gagnées par soumission dans la première ronde, même si elles n’étaient pas au niveau UFC. Plus jeune de 3 ans, son record n’atteint toutefois pas celui de Gagnon, combattant chevronné à 32 ans. Gagnon avait gagné 10 de ses derniers 12 combats par soumission, et celui-ci était son 6e combat UFC.




. ...Pour en savoir plus, cliquez ici

Winter Home Guide

​​​​​​Accueil      Emplois      Nécrologie      Annonces      Archives      Photos      Abonnement      Publicité      Qui sommes-nous      Contactez-nous