1968

Share with friends

Winter Home Guide
Winter Home Guide
Winter Home Guide
Winter Home Guide

SPECIAL SECTIONS

CAHIERS SPÉCIAUX

Les restrictions sévères imposées par le Bureau de santé de North Bay Parry Sound et district ne font pas le bonheur de tous, mais elles semblent porter fruit puisque la région n’a que six cas actifs de COVID-19 alors que la province a vu une hausse importante au cours du mois de janvier.

Le début du mois de janvier était plutôt inquiétant, car le district a vu 61 nouveaux cas survenir en peu de temps. Or, depuis le 20 janvier, seulement huit nouveaux cas ont été décelés, pour un total de 194 depuis le début de la pandémie. Parmi ceux-ci, seulement six restent actifs, dont cinq dans la région Nipissing et un à Parry Sound.

Or, c’est justement le faible taux de transmission qui incite beaucoup de gens à revendiquer l’ouverture des patinoires publiques extérieures, des pentes de glisse et des sentiers de motoneige. Le Bureau de santé avait ordonné la fermeture des patinoires et pentes le 14 janvier, puis la fermeture des sentiers locaux de la Fédération ontarienne des clubs de motoneigistes le 21 janvier. Or, ces installations récréatives restent ouvertes dans les districts voisins, ce qui soulève la frustration de beaucoup d’amateurs de plein air, privés de leurs loisirs.

Lors d’une session de questions et réponses en ligne le 29 janvier, le Médecin-hygiéniste du Bureau de santé de North Bay Pary Sound et district, le Dr Jim Chirico, a répondu à ses détracteurs. «La décision d’imposer des fermetures additionnelles était fondée sur le risque de transmission. Nous avons reçu de nombreuses plaintes verbales et écrites quant aux motoneigistes qui se réunissaient, qui ne suivaient pas les mesures de santé publique et aussi quant à des individus d’autres régions plus touchées par la COVID-19 qui venaient dans notre district,» a-t-il expliqué.

Il a ajouté que la police avait été consultée pour vérifier la validité des plaintes. «L’objectif, c’est de prévenir la transmission avant que ça ne devienne un problème. Juste au sud de nous, le bureau de santé de Simcoe Muskoka a été frappé d’une éclosion tragique du variant britannique de la COVID-19, et ce variant est extrêmement contagieux. Il faut prendre des mesures de précaution, maintenant plus que jamais, pour empêcher une propagation dans notre district. Lorsque les gens font le choix de quitter notre district pour des raisons non-essentielles, comme aller patiner ou glisser et faire de la motoneige, ils mettent leur plaisir personnel au-dessus de la santé et de la sécurité de nos familles, nos amis et nos proches dans le district. Oui, c’est dur de ne pas pouvoir faire de la motoneige ou patiner ou glisser, mais ça serait bien plus dur, voire intolérable d’avoir un être cher à l’hôpital à cause de la COVID-19 et de ne pas pouvoir les visiter.»

Le Dr Chirico n’a pas voulu commenter la décision des bureaux de santé voisins, mais il a vanté le fait que son district a le taux de transmission le plus bas par capita dans toute la province. Le district de Simcoe Muskoka, par exemple, compte actuellement plus de 1000 cas actifs.

Le Bureau de santé a indiqué que les ordres de fermeture seront réévaluées lorsque la province lèvera son ordre de confinement.


...Pour en savoir plus, cliquez ici

​​​​​​Accueil      Emplois      Nécrologie      Annonces      Archives      Photos      Abonnement      Publicité      Qui sommes-nous      Contactez-nous

Peu de cas de COVID-19 dans le district ; moments d’alarme à Au Château et Franco-Cité