Back to School 2020

1968

Célébrons le drapeau Franco-ontarien

La rentrée scolaire 2020 /
Back to School 2020

(Édition le 02 septembre 2020)

Home & Garden Guide

Share with friends

Back to School 2020 Sept 02
Graduation 2020

La rentrée scolaire 2020 /
Back to School 2020

(Edition August 19, 2020)

Class of 2020 / Bravo aux Diplômés

SPECIAL SECTIONS

CAHIERS SPÉCIAUX

La municipalité a retenu l’avocat Patrice Cormier, de la firme Julien & Cormier de Hawkesbury, pour servir de Commissaire à l’intégrité

Pendant la réunion virtuelle du conseil municipal de Nipissing Ouest le 21 juillet, le conseiller Chris Fisher a demandé un rapport détaillé des factures émises par le Commissaire à l’intégrité, avec les montants attribués à chaque plainte. La municipalité a retenu l’avocat Patrice Cormier, de la firme Julien & Cormier de Hawkesbury, pour servir de Commissaire à l’intégrité, conformément à une nouvelle exigence provinciale imposée l’an dernier. Le rôle du commissaire consiste à enquêter sur les plaintes faites contre le conseil ou l’administration municipal, puis de rendre un jugement et faire des recommandations.

La demande du conseiller Fisher avait été mise à l’ordre du jour de la réunion du 14 juillet, mais suite à un débat virulent sur une autre question épineuse, il avait accepté de reporter la discussion à la prochaine session. Dans une entrevue suivant sa démission comme représentant du quartier 7 à la suite de cette réunion explosive, le conseiller Jeremy Séguin a indiqué qu’il trouvait le concept d’un commissaire à l’intégrité «bon en principe», mais que les plaintes au commissaire étaient trop souvent utilisées comme moyen de répression contre des conseillers dissidents.

Alors que le commissaire a débuté son contrat avec le Nipissing Ouest en mars 2019, et qu’il a déjà facturé plus de 20 000$ à la ville, M. Cormier n’a pas encore présenté de rapport annuel au conseil. On ne sait pas combien de plaintes il a reçues, ni combien de plaintes ont fait l’objet d’une enquête.

«Je pense qu’il est largement temps de recevoir un rapport annuel [du Commissaire à l’intégrité],» de dire M. Fisher. «La raison que je voudrais un rapport des dépenses réparties par plainte, c’est que chaque plainte occasionne des coûts aux contribuables.»


...Pour en savoir plus, cliquez ici

​​​​​​Accueil      Emplois      Nécrologie      Annonces      Archives      Photos      Abonnement      Publicité      Qui sommes-nous      Contactez-nous

Les plaintes contre la ville s’accumulent et coûtent cher