Retrospective 2018

Paul Healey, propriétaire du magasin d’épicerie No Frills, Carole Renaud, vice-présidente de la Banque alimentaire de NO, et Ken Perrin, président de la Banque alimentaire, travaillent à réduire l’insécurité alimentaire au moyen d’un nouveau programme de sauvetage d’aliments.Type your paragraph here.

Parade of Lights
Parade du Pere Noël

Municipal Elections municipales 2018

International Women's Day 2019

Warm and

Cozy 2018

SPECIAL SECTIONS

CAHIERS SPÉCIAUX

Réduire le gaspillage et enrayer la faim

Célébrons la Francophonie

Financial Guide 2019

La Banque alimentaire de Nipissing Ouest s’est lancée dans le «sauvetage d’aliments», et cette décision tombe pile puisque la semaine dernière, le Bureau de santé de North Bay Parry Sound et District révélait qu’un foyer sur 7 dans le district souffre d’insécurité alimentaire. Les foyers à risque sont ceux de personnes à faible revenu, des assistés sociaux, des locataires et surtout des familles monoparentales. D’après le rapport du Bureau de santé, les banques alimentaires et les cuisines communautaires aident à alléger la faim, mais elles n’en règlent pas les causes sous-jacentes. Essentiellement, le problème se résume au coût d’une alimentation saine, qui n’est pas abordable pour 14% de la population.

Ken Perrin, président de la Banque alimentaire de NO, dit que l’organisme lance une initiative de «sauvetage d’aliments» pour aider les familles touchées par une insuffisance alimentaire, car cette insuffisance peut mener à d’autres problèmes comme le diabète, l’anxiété et la dépression. «Je pense que le sauvetage d’aliments contribuera beaucoup à alléger l’insécurité alimentaire dans le Nipissing Ouest. Cela fonctionne depuis longtemps à North Bay,» dit-il. En effet, le groupe local a consulté Dennis Chippa, responsable du programme à North Bay, afin de suivre ce modèle et l’adapter aux réalités locales.

«Le nombre d’utilisateurs de la Banque alimentaire de NO augmente tout le temps,» remarque M. Perrin. «En janvier, nous avons eu 159 urgences et clients qui sont arrivés… et en février ce sera autour de 175. Nous avons eu une douzaine de nouveaux clients. (…) Franchement, nous avons vu beaucoup plus de personnes aînées.»

M. Perrin organise des rencontres mensuelles d’organismes d’aide afin d’éviter de dédoublement et coordonner les efforts. Pendant la dernière rencontre, l’Armée du Salut à North Bay a révélé que des gens de Nipissing Ouest utilisent aussi sa banque alimentaire.


...Pour en savoir plus, cliquez ici

1968

Shop Local 

Share with friends

​​​​​​Accueil      Emplois      Nécrologie      Annonces      Archives      Photos      Abonnement      Publicité      Qui sommes-nous      Contactez-nous